Ils sont environ 20 %, ces Français contestataires prêts à rejoindre les courants extrémistes pour tout changer et balayer le système, au prix de la violence, s’il le faut. Localisés aussi bien à l’extrême gauche qu’à l’extrême-droite, on les remarque lors des grandes élections (1988 : 15 % pour Le Pen) ou des grèves de la Fonction publique (animée par des militants révolutionnaires). 

Qui sont-ils ? Où vont-ils, à travers les années Mitterrand ? Comment vont-ils évoluer face aux enjeux européens et aux échéances sociales, économiques de demain ? Christophe Bourseiller a mené l’enquête : passionnant et terrifiant tableau, fort documenté, de ce qui couve et grandit dans la France d’aujourd’hui.